Epilogue de l'Histoire du CNK/CAP/UAK.

Publié le par NOEL

EPILOGUE 1925-201....


 

Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000004403 StartFragment:0000000454 EndFragment:0000004387 <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->

Infoderniére minute ; 25 Janvier 2013:                                                                                                                                                               La ville de Kénitra se transforme .

Le club d'Aviron, voile, et, motonautisme, est fermé pour transformations radicales.                                                                                                             Un restaurant, flambant neuf, va succéder au club nautique, avec promesse au comité directeur du club de construire un hangard à bateaux en contre bas du site.                                                                                                                        Espérons que cela redonne une seconde vie au Club d'AVIRON, lequel, selon le responsable, pour les pays francophones de la Fédération Internationale des Sociétés d'Aviron (F I S A), était le seul à fonctionner à peu prés correctement .

 

A suivre..............

 

NB: Pour ceux qui lirait mon blog, je suis intéréssé par toutes photos ou articles concernant le club d'aviron à Kénitra  de 1925 à nos jours.


NB 2: Pour une partie des Souvenirs, des Photos, et, Articles, je remercie:

La Fédération Française des Sociétés d'Aviron ,pour m'avoir ouvert les portes de ses archives à son siège de NOGENT sur MARNE, plusieurs matinées durant.

Mais aussi: Frédéric ARAGON, Gilbert LIMOUZIN La famille MONVOISIN, Serge CANADAS, Lyne CANNAC, Guy SIMON, Michel , Joseph et François VITALE, Pierre CRAMPETTE, La famille ZAPATTA, Michel PARAY, Monique ANTON, Jeannine BARTHÉS, Mustapha ENYHI Mohamed Idrissi BOURGHOUIS, Bouchaib BAGHDADI, Michele AMSELEM(ex: Melle FICHTER), Denise MALVERGNE. Lucien PRADURAOUX Robert GARBERI

..................Et veuillez m'excuser pour tout ceux que j'aurais oublié.

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article