Rameurs Tombés aux Champs d’Honneur durant la Guerre 1939-1045

Publié le par NOEL

Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000004873 StartFragment:0000000454 EndFragment:0000004857 <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->

Rameurs Tombés aux Champs d’Honneur durant la Guerre 1939-1045


Eric De SENAILHAC . (Campagne D’Italie)

En souvenir, le Challenge Eric de SENAILHAC, offert par sa famille à la Ligue d’Aviron du MAROC , récompensait le club qui marquait le plus de points, en 2, 4, et, 8 élites, le jour des Championnats du MAROC.

Ce trophée était un chauffe plat en argent d'une très grande valeur. La famille De SENAILHAC était apparenté au peintre TOULOUSE LAUTREC.

Les descendants, très peu nombreux ayant eu des revers de fortunes diverses, demandèrent s'il fut possible de leur rendre cette objet; la Fédération Royale Marocaine des sociétés d'Aviron n'y fit aucune objection.

La famille DE SENAILHAC eut une grande influence sur l'activité de la ville de Kénitra, appréciée par les Marocains. A ce jour, leur nom est resté dans la mémoire collective des marocains. Il existe tout un quartier appelé « Diour d'Sniack ». Dans ce quartier sur les plaques en fonte des bouches d'égout, on peut y lire le nom de Port-Lyautey.

Pour la petite histoire de Kénitra, de la même manière certains noms sont restés, puis transformés le temps passant : « Camouni » pour CAMP MONOD « KAMBIR » pour CAMP ALBERT, « Douar Larna » pour ARNAUD, « Douar Erbouz » pour ERBOOZ


André BETEILLE. (Mort pour la France)Tombé en ALSACE.

le 4 yole (Constructeur JOSSERAND) avait été baptisé du nom d'André BETEILLE


Guy COLL.(Mort pour la France)Tombé à Saverne ALSACE.

le 4 yole (Constructeur Palmero) avait été baptisé du nom de Guy COLL


Maurice BENHAMOU (Mort pour la France)

le 2 yole (Constructeur Palmero) avait été baptisé du nom de Maurice BENHAMOU.


Robert NEBLE .(Mort pour la France) Tombé durant la Campagne d’Italie.

le 2 yole (constructeur Dossunet) avait été baptisé du nom de Robert NEBLE


Jacques DUBIN.(Mort sur L’ile d’Elbe)

Les rameurs avait baptisé le site du Club : « Le clos Jacques DUBIN »


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article