La petite histoire de l'Aviron Marocain

Publié le par NOEL

 

L’aviron d’hier et d’aujourd’hui

Histoire de l’aviron au Maroc


Naissance et évolution de l’aviron au Maroc


Le sport de l’Aviron au Maroc date de l’époque qui a suivi immédiatement la grande guerre (14-18).

Un homme amoureux de ce sport présida à sa naissance à RABAT en 1923: Maitre DEVALLON fut le premier président d’un club d’aviron au Maroc : Le Club Nautique de RABAT.(C N R)

A CASABLANCA Soutenu par quelques anciens rameurs de France :Messieurs JANET , GALLAZZINIE et leurs camarades se cotisent pour acheter les premiers bateaux : des yoles de mer.

En 1924 la section aviron du Cercle des Nageurs de CASABLANCA est créée, c’est le deuxième club après celui de RABAT.

A CASABLANCA d’autres embarcations viennent grossir le matériel à la disposition des rameurs.

En 1925 la Société Nautique de Casablanca(S N C) voit le jour et la majorité des rameurs de la section aviron du Cercle des Nageurs de Casablanca migrent vers la Société Nautique.

Entrée en léthargie, la section aviron du Cercle des Nageurs se réveille cette même année sous le nom de Rowing Club du Maroc (RCM) qui est la section aviron du Racing Avant-garde Casablancais. (R A C)

C’est durant cette année 1925 très favorable pour l’aviron au Maroc, que deux autres clubs sont créés :

-A Mazagan (EL JADIDA) l ‘Association Nautique de MAZAGAN .

-A KENITRA le Club Nautique de KENITRA (C N K ) dont le premier président est Monsieur LEMELLE.

Puis ce fut le tour :

-en 1929 du Racing Universitaire Casablancais  (R U C)

-en 1934 du Club de la Voile et de l’Aviron de RABAT (C V A R) Section aviron du Stade Marocain.

–en 1953 du club de l’Association Douanière Marocaine (A D M) à Casablanca.


Tous ces clubs donnèrent des résultats plus que remarquables, dominant chacun à leur tour, à différentes époques de leur vie, qui le deux, qui le quatre, ou encore le huit, dans lequel les casablancais se distinguèrent très brillamment, plusieurs fois de suite, aux championnats de France, face une véritable équipe de France préparée pour l’événement, autrement dit une mixte parisienne dans laquelle était intégré le quatre champion d’Europe, emmené par Monsieur Piedeloup, un pilier de l’équipe de France dans les années 50.

Le C N R en quatre barré ,fut Champion de France deux années de suite, emmener par Pierre NOEL en 1932 et 1933, en course de sprint, qui existe toujours en France, remportant deux fois de suite la coupe Antibes Juans les pins. En 1934 cette coupe nous revint définitivement, grâce au 4 barré de la Société Nautique de Casablanca qui la remporta pour la 3éme fois consécutive pour le Maroc.

Pierre Noël migra en 1934 à Kénitra après avoir mis en place l’équipe qui créera le C V A R . A KENITRA il entrainera deux rameurs exceptionnels: SOLER et CANADAS.

CANADAS a le plus beau palmarès des rameurs sur le territoire marocain jusqu'à nos jours.

 

Les hommes dans leur club au service l’Aviron Marocain


Les présidents de la fédération d’aviron du Maroc de 1923 à nos jours :


Maitre DEVALLON fut l’instigateur de ce merveilleux sport à RABAT, comme vu au chapitre précédent.

Le développement de ce sport se poursuivit des années 30 aux début des années 60 . Durant toutes ces années les compétitions d’aviron s’ouvrirent progressivement aux très jeune Cadets, Juniors, aux Femmes, aux Universitaires. Les champions du Maroc brillaient souvent dans les finales des championnats de France. 


Monsieur Pierre NOEL prit la succession de Monsieur CHEVALLIER ,au début des années 50,lui même successeur de Monsieur DEVALLON.  

 

Pierre NOEL travailla dans la continuité de Monsieur CHEVALLIER à la téte de la ligue d'aviron du Maroc. Le nombre des licenciés continua à progresser et les résultats furent tout aussi brillant pour le Maroc que la période précédente.

Les couleurs de la L A M (Ligue d'aviron du Maroc) étaient, pour les rameurs représentants la ligue: maillot bleu, barré sur le torse d'une bande blanche, parements blancs.

 

En 1956 Pierre NOEL devint, au moment de l'indépendance du Maroc, Président de la Fédération Royale Marocaine d’Aviron.


Un premier honneur lui fut prodiguer par le ministère des sports du Royaume qui lui confia la tache de trouver un successeur, sujet du Roi Mohamed V.          Il rencontra plusieurs personnalités et ce fut Monsieur Ahmed SEFRIOUI écrivain et poète renommé qui prit la succession de Pierre NOEL.                      Le travail de Monsieur Ahmed SEFRIOUI à la tête de la Fédération fut à la hauteur de son itinéraire littéraire francophone et arabophone, dont nous pouvons trouver ses ouvrages dans toutes les bonnes librairies , de même qu'à la  FNAC  .


Le deuxième honneur fut sa nomination de conseiller technique et de premier vice président de la Fédération .


Le troisième honneur, vint plus tard, au début des années 60, le bureau de la Fédération Royale Marocaine d’Aviron élit Monsieur Aziz ALAMI pour succéder à Monsieur Ahmed SEFRIOUI et nomma Pierre Noel  "Vice président à vie" de la Fédération.

 

Monsieur Rachdi ALAMI qui succéda à Monsieur Aziz ALAMI de la fin des années 60 jusqu'aux années aux années 80, fut, dans le même temps, la cheville ouvriére de  « Maroc Touriste », qui marqua les débuts du développement du tourisme au MAROC, puis plus tard Ministre l’éducation nationale. Les compétences de Monsieur Rachdi ALAMI, son travail en duo avec Pierre NOEL permirent une continuité des activités de la fédération malgré l’hémorragie de rameurs et dirigeants européens. 


Les témoins privilégiés du travail assidu de Pierre NOEL furent ses fils (Bernard et Georges), années merveilleuses, durant lesquelles il virent, des berges, à la barre de bateaux, à bord de vedettes rapides, suivant des entrainements, des stages d’entraineurs des équipes de France venu de PARIS (COTTEZ , TARCHER) de TOURS (FRESLON ), ou, en compétitions, dans des équipes prestigieuses, dont l’ainé, Bernard en fit parti.

Tous les dirigeants, rameurs de compétition, de loisir, ou, simplement accompagnateurs, de cette époque, en ont de très beaux souvenirs .


Pierre NOEL nous quitta à Kenitra le 15 MAI 1982. Il repose dans le cimetière situé au dessus du club de son cœur, l’U A K aviron, dans lequel une plaque commémorative fut incrustée dans ses murs par les jeunes rameurs Marocains.


Monsieur MOUADDEN après Monsieur Rachdi ALAMI se doit de reconstruire cette fédération car le développement économique du pays, ces dernières années, a entrainé une restructuration et un agrandissement du port de Casablanca où existaient les 4 clubs cités au chapitre précédent. Ils furent donc détruits par nécessités économiques.

Le club d’El Jadida était entré en léthargie après la guerre 39-45: Toute fois, ce club a organisé des compétitions sur l'Oumer r'bia à AZZEMOUR, nous y avons des souvenirs de méchouis sous des tentes caïdales, accrochées à flan de collines, face à AZZEMOUR, que nous n'oublierons jamais.

Quand au premier club créé au MAROC, le C N R,  situé aux Pieds de la falaise des Oudaias à RABAT, il fut détruit par mesure de sécurité (risque d’éboulements)   dans les années 60.

Le C V A R , qui devint le F U S section Aviron, fut détruit, car le site au bord de l’Oued Bouregreg, entre le pont MOHAMED V et les OUDAIAS, sont totalement transformés en une somptueuse Marina .

Le F U S aviron renait depuis peu en amont de cette dernière.


Seul le club de Kenitra, l’U A K aviron, a une vie active très linéaire et très constante depuis 1925.


Pierre NOEL veillerait il sur son club …………………. ?

 

Infoderniére minute ; 25 Janvier 2013:                                  La ville de Kénitra se transforme .Le club d'Aviron, voile, et, motonautisme, est fermé pour transformations radicales.                                                                                                             Un restaurant, flambant neuf, va succéder au club nautique, avec promesse au comité directeur du club de construire un hangard à bateaux en contre bas du site.                                                                                                                                           Espérons que cela redonne une seconde vie au Club d'AVIRON, lequel, selon le responsable, pour les pays francophones de la Fédération Internationale des Sociétés d'Aviron (F I S A), était le seul à fonctionner à peu prés corrextement .


Les Clubs, pratiquants et bénévoles


Les animateurs de ces clubs furent trop nombreux pour que je me souvienne de tous . Que ceux que j’oublierai, ne m’en veuillent pas, car ils ont eu ce grand mérite qui anime tous les bénévoles.


 l’Association Douanière Marocaine (ADM)  Fondée en 1951     (Maillot Bleu bande rouge, pelles bleus et rouges sur fond blanc, culotte blanche, Pavillon bleu et rouge).

Son président Monsieur L éon MERLIN en fut un pilier incontournable de l’aviron au Maroc dans les année 50/60, membre du bureau de la fédération.

Monsieur CHAHINE Tetouani Abdellatif vint utilement le seconder et lui succéder après son départ en France.

Parmi les rameurs j’ai retenu 2 Noms:

Moskovakis qui fut un des grands rameurs au Maroc, faisant, entre autre, parti des grands huit casablancais, avec son premier club le RUC, vice champion de France et plusieurs fois champion du Maroc.

Tahar El Hafdi qui fut plusieurs fois champion du Maroc en deux, quatre et en huit, grand leader dans une équipe, écouté et respecté, il fut un adversaire loyale, digne d'une très grande estime.


A l’Association Nautique de Mazagan (El Jadida) (A N M) fondée en 1925, (Maillot Blanc cerclé de bleu à hauteur de la poitrine. Culotte bleue, pelles blanches barrées de bleu. Pavillon bleu et blanc.) 

Messieurs Fitouri Saddock son président et Monsieur Boumehdi Mohamed son secrétaire ont eu le mérite de tenter de relancer l’activité d’un club, dans les années 50, très actif avant guerre (39-45).


Au Cercle de la Voile et de l’Aviron de Rabat(C V A R )   fondé en 1934. Situé au bord de l’oued Bouregreg sur les quais Léon Petit (Maillot vert, parements Blancs, culottes blanches, pelles vertes barrées de blanc en diagonale, Pavillon blanc parements verts).

Le président Monsieur Simon Deliencourt et son secrétaire Monsieur Roland Vuillerme ont eu le mérite d’être de ceux qui avaient la volonté de promouvoir l’aviron féminin.

Soler et Canadas, transfuges en 1937 du C N Kénitra, furent plusieurs fois champions du Maroc en deux en quatre et en Huit et finaliste en deux barré aux championnats de France en 1937(3éme)avec le C V A R .

Monsieur Saint Martin, Rameur au physique impressionnant et forte personnalité, il se construisit un palmarès tout à fait respectable, avec Monsieur Roudil , ils furent finalistes des championnats de France en 1947. Monsieur HUBERT, rameur entraineur incontournable dans ce club ,avec son compère Monsieur Jean LIGNAN (fabricant des Biscuit Henris) ,dont la fille fut Championne D’Europe Espoire( – de 23ans) et finaliste des championnats du monde junior à Essen en 1980.

Le docteur Savin fut un dirigeant du C V A R très efficace ,

Monsieur Nabet fut longtemps l’inamovible barreur des équipes du club , Monsieur Kotchine fut longtemps le trait d’union entre la voile et l’aviron, autant pratiquant que dirigeant.

Monsieur Rogowitz possédait une très belle technique alliée, à un physique vigoureux, il passa très prés d’un grand palmarès en deux avec son ami Deliencourt.

Dans les années 60 -70, les frères Papapetros, après avoir été champions du Maroc continuèrent en France à l’Emulation Nautique de Bordeaux où ils participèrent aux championnats de France.

Monsieur Calmon qui fut vice champion de France en canoë (Skiff de mer) en 1956 à l’Estaque (Marseille).


Au Club Nautique de Rabat (C N R)   Fondé en 1924                 sur les quai Léon Petit, au bord du Bouregreg, adossé à la falaise (Maillot Blanc ,au quart de manche blanc parements bleus, culotte bleue ,pelles bleues, pavillon blanc, parements bleus, frappé, en son centre, du sceau chérifien rouge)

Le CNR est le premier club créé au Maroc, il fut de ce fait celui qui initia le Palmarès de l’aviron Marocain.

En 1932 ,le 28 Aout ,à Antibes Juan Les Pins Pierre Noel Chef de nage d’un quatre fut Champion de France sur distance courte(500m) ,après avoir été 4eme en finale du « 4 » sur 2000 M avec Messieurs DUMAS, MULLOT ,CARRAUD barreur : CORNET,et pour finir , Pierre emmena le huit mixte CNR -SN Casablanca à la 2éme place en finale ,mais ils furent disqualifiés sur dépôt de plainte d’Arcachon qui arracha la 2éme place sur le tapis vert.

En 1933 Le même « 4 » P.NOEL, DUMAS, MULLOT, CARRAUD, Barreur : CORNET remporte pour la deuxième fois consécutive le titre de champion de France sur courte distance (500m).A cette époque Messieurs De FONROCHE et POUJOULAT représentaient le club en « 2 ».                              Monsieur DEFONROCHE devint vite un bénévole incontournable pour ce sport au Maroc.

En 1938 , Monsieur LACROIX et son coéquipier ,Monsieur GERMA ,furent vice Champion de France .

Monsieur Lacroix eut une très longue carrière ,Il ramait encore dans les année 50 , période durant laquelle Monsieur CUBIZOLLES fut la cheville ouvrière du club jusqu’au années 60 .Durant cette même période Monsieur François BOULARD, membre du C N R, fut, jusqu'en 1959, Secrétaire, puis Secrétaire Adjoint de la Fédération Royale Marocaine des Sociétés d'Aviron.Son épouse et lui même connurent les joies et les souffrances des compétitions d'Aviron en: 2, 4, et, 8.

Monsieur BOULARD succédait à Monsieur BARTHES, qui fut lui même Secrétaire, puis arbitre Fédérale de la F R M S A, entré en FRANCE, il continua, et, fut trés connu sur les plans d'eau Français. Dans les années 50, il était la cheville ouvrière des grandioses receptions, que la F R M S A réservait aux équipes Françaises qui venaient participer aux Match des 4 Ligues: Guyenne-Gascogne, Provence, Algérie, Maroc .Venu à l'aviron aprés avoir pratiqué le rugby (à MAZAMET, avant de venir MAROC), il savait ce qu'étaient les fêtes des "3éme mi-temps".

Durant ces années 60 , le relais fut pris par Monsieur TORO entraineur transfuge du Rowing Club de Bone en Algerie, le CNR à cette époque devient Champion du Maroc en « 4 » et en »8 » ,avec Messieurs MORALES ,EMERY, DELCANTO, ROSSITO, MOLINA , ALEGRE, GALIPIENSO, ELKAIM, ( il m'arriva d'être quelques fois d'etre leur barreur en compétition) devant la grande équipe de Kénitra forte de ses champions de France.

      Par la suite le club fut détruit pour les raisons citées plus haut.

Sociéte Nautique de Casablanca (S N C): fondée en 1926 ,     Maillot rouge aux parements verts, culotte blanche, pelles rouges et vertes.

Monsieur HERNANDEZ en fut trés longtemps le président et membre incontournable de la Fédération Royale Marocaine des Sociétés d'Aviron ( F R M S A ). C'est grâce à l'équipe du 4 barré , avec Monsieur MAGRI et ses camarades, Champions de France de sprint sur 500 metres à Cannes en 1934, aprés les titres identiques du C N Rabat en 1932 et 1933, que la coupe Antibes Juan Les Pins revint définitivement à la ligue d'aviron du Maroc (L A M ).         La  S N C monta souvent sur le podium des Championnats de France , en 4, et, en 8: en 1934, 1935, 1948, 1949, 1953, 1957, 1958. Les noms qui firent briller les couleurs rouges et vertes : MAGRI, MORDREL, Les fréres GRACA et MARI......et pardon pour tous les autres dont j'ai oublié les noms.

Personnellement , j'ai retrouvé Monsieur MAGRI sur les plans d'eau, comme arbitre, lorsque j'étais petit barreur, dans les années 50/60.C'était un homme eminement sympathique, tout dévoué à l'aviron en générale et à son club en particulier.

La Société Nautique eut durant quelques années un entraïneur, Monsieur Thézier, qui fit évoluer considérablement la technique du coup d'aviron tant dans son club, qu'au niveau Marocain en générale. Il était un excellent complément des stages d'entraineurs de l'équipe de France suivis par les rameurs au Maroc.


Au Racing Universitaire Casablancais (R U C) Fondé en 1929 .             Maillot :Blanc Pelles Blanches à bandes rouges et noires .

Ce club eut pu, certainement, avoir un palmarès beaucoup plus prestigieux qu’il n'a été de fait. Surtout dans les années 50 début 60 .

En effet le pilier du RUC, Monsieur BEAURIN-GRESSIER (très impliqué dans la bonne marche de la fédération par son travail au niveau du bureau fédérale) avait su attirer dans son club un très grand rameur (Par sa taille,par sa technique et son expérience (vice champion d'Europe avec la Suisse):Monsieur GUEX connaissait trop les sacrifices à faire pour revenir sur le plan international ,ce rameur permit par sa présence, en deux, quatre, et huit, de truster les titres de Champion du Maroc ,mais ne voulut jamais participer aux championnat de France ,cela n’empêchera pas, ses coéquipiers qu’il forma, (Messieurs GIACONA, MOSCOVAKIS, CHEVALIER CECCALDI, MEYER , HOFF, ou encore ABADIE :colosse capable de déplacer ,en la soulevant à lui seul, une 4CV Renault, qui était mal garée) de ne pas bien se comporter, puisqu’il furent finalistes des championnats de France ;mais sa présence, de l’avis de tous, aurait permit au RUC de ramener certainement quelques titres de champion de France .

 

Monsieur BEAURIN –GRESSIER termina sa carrière de président au Club Nautique de TOULON.


Au Racing Club du Maroc (RCM) (Section aviron du Racing Avant-garde Casablancais)(RAC) fondé en 1925, devenu ( C A F C ) Cercle Athlétique Français de Casablanca durant les années 60 ;                                                                                 Maillot vert mousse et blanc, culotte noires, pelles vertes et blanches, pavillon vert et blanc.

Deux noms me viennent spontanément quand on me parle du R A C :

Monsieur Henri PACOT disparu trop jeune dans un accident de voiture avec son épouse , cet homme avait un charisme reconnu par tous , sa disparition soudaine traumatisa le monde de l’aviron, il gérait son club, comme son entreprise . Il fit bien entendu parti du bureau fédéral .

Monsieur CROCHARD fit parti du grand huit qui mit en grande difficulté le huit d’une mixte parisienne emmené par Piedelloup ( champion d’Europe et pilier de l’équipe de France des années après guerre ).Le 8 du R C M fut vice champion de France en 1948 ,3éme en 1949 et 1950 ,4éme en 1951 ,5éme en 1952 ,et enfin associé à la société Nautique de Casablanca 3éme en finale en 1953 des championnats de France.  

Monsieur Blisson fut l’entraineur de ces huit prestigieux, bien évidemment champion du Maroc de 1948 à 1953. Casablanca fut après guerre spécialiste des grands huit, seul l’U A Kénitra stoppa les titres de champions du Maroc des huit Casablancais à la fin des années 50, puis ce fut C N Rabat début 60 et à nouveau l’AD M de Casablanca qui repris le flambeau casablancais jusqu'à l'année 1971, avec une entracte en 1967,  où, une mixte Kénitra Rabat Casa remporta le titre(dont j'étais le chef de nage) .

En 1972 le huit de l’U A K remporta la coupe HASSAN II et fut Champion du Maroc (j'en étais là encore le chef de nage) .

 


NB: Si quelqu'un lit ces lignes en connaisseur de ces époques ,s'il a des documents supplémentaires, avant 1972, ou sur la suite après 1972 de l'activité de l'aviron au Maroc (Années 70,80,90,2000),s'il ya a des erreurs ,envoyez moi des mails.

Commenter cet article

GUILLOT 28/01/2015 18:03

Bonjour,
Vous évoquez, a propos de l'historique de la SNC, un sieur Magri mais lequel ? Ils étaient 3 frères : Gabriel, Gaëtan et Guarino. Je rédige une notice sur mon père Henri-René Guillot qui a fait de l'aviron au SNC avec l'un des frères Magri. J'essaie de reconstituer tant bien que mal cette période que je situe de 1934 à 1936. Mais je n'ai comme trace de cette époque qu'une médaille, non datée, frappée des initiales du club de Rabat (CVAR) et représentant un skiff.
Amicalement
Norbert Guillot
norbert.guillot@wanadoo.fr

Noel 20/05/2015 07:59

Bonjour ,
C'est avec beaucoup de retard que je répond à votre commentaire, mais je ne suis pas arrivé à retrouver le prénom de Monsieur MAGRI que j'ai connu lorsque j'étais petit barreur et qui a été Champion de France dans les années 30 en 4 avec la société Nautique de Casablanca. Veuillez m'excuser pour ce retard.
Cordialement Noël Georges

Guillot Anne Marie 13/09/2014 20:41

Bonjour, mon père Henri René GUILLOT a fait partie de l'équipe MAGRI ainsi que Henri GERBAUD. J'ai apprécié particulièrement votre blog qui donne des détails sur la création du club le SNC.
Auriez-vous des photos de cette époque ou savez-vous où je pourrais en trouver ? Bien cordialement.

Noel 20/05/2015 08:06

Bonjour,
C'est avec retard que je répond à votre mail. Je n'ai pas de photos se rapportant à cette époque. Je n'ai que des souvenirs de récits de mon père et des articles trouvés au siège de la Fédération Française d'Aviron.
Cordialement Noël Georges

Vuillerme bertrand 01/07/2011 12:51


Bonjour,
je suis le fils de Roland Vuillerme cité dans cet article en tant secrétaire du CVAR. Je lui en ai transmis une copie et mon père m'a chargé de vous remercier et de vous féliciter pour ce travail
!
bien à vous


Jean FILLIOT 27/01/2011 21:36


Mes freres et moi meme avons pratique l'aviron au CNR dans les annees 60. Nous avions Mr Toro comme entraineur avec sa fameuse expression "on amene la pelle aux nichons".
Oh, nous n'etions pas de grands rameurs encore que mes frangins ont fait des compets avec un certain succes.Maintenant en retraite, mon frere Pierre entraine au club d'aviron de Vichy et rame
toujours.Auriez vous des photos du CNR de cette epoque ? Amities.Jean.


NOEL 15/02/2011 21:09



BONJOUR,


je n'ai pas de photos du C N R  de cette époque ,mais par contre je cherche a savoir en quelle année fut rasé le club pour des raison de securité;A kénitra nous avions le frére de votre
entraineur Monsieur TORO ,tous les deux venez du club de BONNE en Algérie et je ne sait ce qu'il sont devenus.Dans le début des années soixante j'ai barré sur demande du club le huit du C N R
,J'avais 15 ans ,il y avait Morales ,Delcanto;les fréres Fernandez,Hemery,ce fut un trés beau huit,avec un Kénitréen à la barre........J'ai revu Morales et Hemery à un des repas annueld'ancien
rameurs du Maroc à Marseille il y a 4 ans , organisé par un ancien du C N R: Monsieur Cubizolles  i Votre frére entraine dans un club ou d'exellentes equipes ont brillé aux championnat de
France mais aussi dans des championnats internationnaux;


A bientot peut etre et merci de m'avoir contacté


Mon nouveau mail est georgesnoel8569@neuf.fr



Delamarre 21/10/2010 19:10


Bonjour
Avoir réussi à ne pas mentionner le RUC est vraiment fort de votre part ! J'ai du être champion dans un club fantôme !


NOEL 16/02/2011 10:06



Bonjour ,


Avoir réussi à ne pas lire le paragraphe sur ce club préstigieux qu'ii fut lorsque j'étais petit barreur,vous me faite penser à ces journalistes critiques qui ne lisent les livres qu'ils jugent
soit en diagonale soit à partir du résumé au verso des  mêmes
livres.                                                                                  
Il fut une période ou le fait d'être champion du Maroc en huit devant le R U C  de Guex et de leur président BORIN, était pour nous une trés grande victoire ,suivie d'une trés grande joie
issue d'un travail de groupe assidu, avec dans le huit de Kénitra 6 champions de France et un vice champion de France junior(mon frére)


Je vous invite toute fois à relire mon blog de A à Z, afin de confirmer que vous n'avez pas été un champion ectoplasme..............